n°3 - Janvier 2022
©E. Holder
 CONNAISSANCE 

Enquête régionale  en cours : à la recherche de ponte de grenouilles rousses

Depuis fin décembre, les premières pontes de grenouilles rousses ont été observées pour cette nouvelle saison 2021-2022. Si la météo des dernières semaines était très favorable, les mois de janvier et février restent propices à la reproduction de l’espèce.

La carte en ligne permet de voir où se trouvent les données collectées sur Faune Bretagne. Elle permet également de préparer ses futures sorties en allant  prospecter en priorité les secteurs où il n’y a pas encore eu d’observations.
Prudence : avec la saison qui avance, les confusions sont possibles avec les pontes des grenouilles agiles, un peu plus tardives que celles des grenouilles rousses.
Bonnes prospections à tout le monde !

Participer à l'enquête
 
 CONNAISSANCE 

Vers une meilleure connaissance de la répartition de l’Alyte accoucheur en Bretagne

Les prospections des observateurs de Faune Bretagne ont permis de compiler 60 observations différentes sur l’ensemble des 4 départements en 2021.

Ce sont 45 observateurs qui ont ainsi parcouru la campagne pour confirmer des sites connus mais aussi pour en découvrir de nouveaux. Principalement en limite des mailles connues, ces nouvelles observations laissent présager que certains secteurs restent probablement sous prospectés dans la moitié nord du Finistère et son littoral sud, dans le nord-ouest de l’Ille-et-Vilaine et l’est des Côtes-d’Armor. Dans la plus grande partie du Morbihan, les indices de présence de l’Alyte sont rares. Des prospections ciblées pourraient permettre soit de confirmer cette rareté, soit  de découvrir des sites encore inconnus dans un secteur où les conditions semblent malgré tout  propices à l’espèce. Les premiers chants se font entendre dès la fin mars. L’Observatoire compte sur vous pour cette deuxième année de prospection !
N’hésitez pas à utiliser les listes de diffusion départementales pour organiser des sorties participatives.

Carte répartition de l'Alyte accoucheur en 2021
 
 SUIVIS 

 Les POP reptiles en 2021
Depuis de nombreuses années, la Société Herpétologique de France a lancé des suivis à long terme des reptiles, suivis mis en place de façon ponctuelle et confidentielle en Bretagne. Depuis 1 an, sous la houlette de l'Observatoire herpétologique de Bretagne, des POP reptiles ont été lancés en 2021 sur tout le territoire de manière coordonnée. Fière de ses 24 sites de suivi en cours et des 23 futurs nouveaux sites en 2022, la Bretagne rejoint enfin un réseau national œuvrant pour la connaissance et la protection des serpents et des lézards en France. Pour cette première année, les suivis ont concerné essentiellement des sites naturels protégés. À l’avenir, le souhait sera d’en déployer aussi dans des espaces de nature ordinaire. 
Sur certains des sites suivis en 2021, les prospections ont permis des découvertes dès cette première année de lancement. Grâce à la pose de plaques de chauffe, 3 sites ont notamment  vu la Coronelle lisse s’ajouter à la liste des reptiles connus localement.
Rappelons-le, l’objectif est de disposer de données permettant à moyen ou long terme d’évaluer l’évolution des populations de reptiles à différentes échelles. La collecte de données standardisées sur plusieurs années, vise en effet à analyser des tendances à l’échelle des sites, mais aussi à l’échelle régionale et nationale. 
Simultanément dans le 29, le 35 et le 56, Bretagne Vivante a formé en 2021, 27 naturalistes bénévoles à la mise en place du protocole POP Reptiles. La formation s’est déroulée sur une journée. Le temps du matin, en salle, a été consacré à la reconnaissance des différentes espèces du département et à la familiarisation avec le protocole national POP. L’après-midi fut dédié au terrain, soit en visitant un site où le protocole était déjà installé (Plougastel-Daoulas, 29 et La Chapelle-Bouëxic, 35), soit en déployant le protocole sur un nouveau site qui sera suivi en 2022 (forêt de Camors, 56). Suite à cette journée, plusieurs  nouveaux sites devraient être suivis en 2022. En espérant que cette dynamique convainque de nouvelles et de nouveaux POPistes à venir nous rejoindre prochainement !
 
 
 INSOLITE 

 Un site de mise bas peu banal ! 
La Salamandre est connue pour fréquenter d’autres milieux que son habitat d’origine, à savoir la forêt.  Il n’est alors pas rare de la croiser dans des jardins, même petits. Il semblait néanmoins nécessaire, jusqu’à aujourd’hui, qu’un point d’eau permanent (fossé, ruisseau, etc)  soient présents dans les parages pour accueillir les larves. Cette photo prise à Goulien (29) début décembre 2021, semble prouver le contraire. Une gamelle d’eau peut  très bien faire l’affaire ! L’histoire ne dit pas qui furent les plus surpris, les larves ou le chien...
Presque tout savoir sur la Salamandre tachetée avec la chronique biodiv' de S. Wiza sur Radio U
L'espèce à la une
La Grenouille rousse
M. Riou
C’est la première à annoncer la saison de l’herpétologie de terrain. La Grenouille rousse profite des premières douceurs de la fin d’hiver pour se reproduire. Les adultes affectionnent les prairies naturelles humides et les dépressions en forêt pour se regrouper et frayer. Les femelles rejoignent les mâles dans des flaques ou des pièces d’eau de faible profondeur pour pondre les unes à côté des autres, formant parfois des tapis de plusieurs mètres carrés d’amas d'œufs. Les larves se développeront rapidement, même pendant cette période plutôt froide. Les têtards sortiront au cours du printemps, bien après que les adultes soient repartis. Il n’est pas rare qu’un coup de froid en février vienne interrompre la reproduction, qui pourra reprendre au premier redoux. La destruction des zones humides et les sécheresses chroniques sont les principaux dangers qui affectent cette espèce fragile.
Outils en ligne
>> Pour échanger, poser des questions, confirmer une identification :
 forum-bretagne-vivante.org
 

>> Pensez à saisir vos observations :
♦  faune-bretagne.org 
♦  faune-loire-atlantique.org
♦  via l’appli NaturaList
Bientôt en librairie
L’Atlas des amphibiens et reptiles des Pays de la Loire, riche de ses 240 pages sur l’herpétofaune de cette région, sortira au printemps chez Locus Solus.
Le Groupe herpétologique des Pays de la Loire, piloté par la LPO, la SHF et l’URCPIE, a fait un énorme travail de compilation de données, de recherche et de rédaction sur les amphibiens et les reptiles. 
Photothèque participative 
 \ Avis aux photographes /
 
L’OhB souhaite créer une photothèque participative qui centralise des photos d’amphibiens, de reptiles et de milieux. 
Les photos seront utilisées pour réaliser des outils de sensibilisation ou pour illustrer des publications.
Si vous souhaitez participer, rendez-vous sur ce lien, qui explicite les quelques simples consignes

À votre bon cœur !
 
Restons en contact ! 
Des listes de discussion départementales ont été créées pour faciliter les échanges entre naturalistes intéressés par l’herpétologie de terrain.
Si vous souhaitez contribuer aux inventaires et suivis en cours dans votre département, ou si vous avez envie de proposer des prospections de terrain, ces listes sont là pour ça.

N’hésitez pas à contacter le référent de votre secteur pour vous inscrire :  

 - Finistère
stephane.wiza@bretagne-vivante.org
 - Ille-et-Vilaine
regis.morel@bretagne-vivante.org
 - Morbihan
 
gabriel.mazo@bretagne-vivante.org
 - Côtes-d'Armor
 pa.rault@vivarmor.fr
Une nouvelle à partager ?
Une actu en lien avec l’herpétologie à partager ?  Une découverte originale ? Un programme de conservation en faveur de l’herpétofaune ?
Diffusez l’info dans la prochaine lettre régionale, contactez 
gabriel.mazo@bretagne-vivante.org ou
stephane.wiza@bretagne-vivante.org 
 
 
La lettre Herpétologie de Bretagne Vivante est publiée dans le cadre de l’Observatoire
herpétologique de Bretagne.

Nos partenaires associatifs : 


Nos partenaires financiers : 
  

Bretagne Vivante : http://www.bretagne-vivante.org//

19 rue de Gouesnou
29200 BREST
France


Avant d'imprimer cet e-mail, réfléchissons à l'impact sur l'environnement.

Vous souhaitez vous désinscrire :
    de tous les envois de mails de Bretagne Vivante : cliquez sur ce lien pour vous désinscrire de tous les envois de Bretagne Vivante
     de cette liste de diffusion uniquement : cliquez sur ce Lien pour vous désinscrire de cette liste de diffusion.